La construction du Centre Teilhard de Chardin commence

13 Avr, 2021 | Recherche en sciences religieuses et philosophie

Le 8 avril 2021, Mgr Michel Pansard, évêque d’Evry, et le Père François Boëdec, Provincial des jésuites d’Europe occidentale francophone, ont béni le chantier du Centre Teilhard de Chardin en présence de l’architecte, M. Jean-Marie Duthilleul. Les travaux s’étaleront sur 18 mois et le Centre ouvrira ses portes en septembre 2022.

Un pôle de formation, d’innovation et de recherche

Situé sur le plateau de Saclay dans l’Essonne, appelé à devenir un pôle de formation, d’innovation et de recherche académique au rayonnement mondial, le Centre Teilhard de Chardin a pour ambition d’offrir un espace de dialogue entre sciences, technologie et spiritualité.

 « Une étape importante a été franchie pour faire du futur Centre Teilhard de Chardin un beau lieu de rencontre, de dialogue, de débat et de recherche avec, et pour, les acteurs du monde scientifique et technique habités par tant de questions, par tant d’aspirations, de quête de sens, de recherche d’éthique ou de l’impact écologique ou de gouvernance des décisions et des responsabilités qu’ils exercent. Car tout est lié. Ce lieu sera aussi un lieu d’intelligence de la foi pour les chrétiens engagés dans cet univers scientifique et technique. Il sera enfin aussi un lieu de rencontre et de prière pour la communauté locale chrétienne des habitants de ce quartier ». Mgr Pansard, évêque d’Evry

Un lieu de rencontre

A l’occasion de ce temps, des étudiants de communautés chrétiennes du plateau ont témoigné de leur impatience de voir ce projet se concrétiser. Ils ont lu trois textes du P. Teilhard de Chardin, placés ensuite dans un cylindre qui sera inséré dans les murs de la future chapelle.

 « En ces temps de crise sanitaire, l’ouverture prochaine d’un lieu comme le Centre Teilhard de Chardin sera une bonne nouvelle pour beaucoup d’étudiants qui auront été privés de ce qui fait la vie étudiante : les occasions de se réunir, de travailler et d’avancer ensemble ; et toutes ces rencontres informelles qui se révèlent essentielles dans un projet de vie, avec un professeur ou avec des amis… Le Centre sera appelé à être un lieu de vie, de croisement, d’échanges, de célébrations. Un lieu de rencontres informelles et fructueuses entre des étudiants, des chercheurs, des enseignants. Un lieu qui éveille à des vocations, qui les aide à trouver du sens dans leurs études et plus largement dans leur vie, un lieu où naissent des initiatives nouvelles ». P. François Boëdec, Provincial des jésuites d’Europe occidentale francophone

Un projet collectif

Ce projet novateur est porté conjointement par quatre diocèses d’Ile de France (Evry Corbeil-Essonnes, Paris, Nanterre, Versailles) et la Compagnie de Jésus (Province jésuite d’Europe occidentale francophone). Face à ce projet ambitieux pour l’Eglise catholique en France, les collaborations comme le rassemblement des forces et des compétences sont essentiels. Le coût total s’élève à 8,4 millions d’euros. Déjà 1,7 millions d’euros ont été réunis auprès de 1 300 donateurs. Il est encore nécessaire de collecter 800 000 euros de contributions en 2021-2022.

Une architecture inclusive et respectueuse de l’environnement

La conception et la construction du Centre ont été confiées à l’architecte Jean-Marie Duthilleul qui l’a pensé comme un tiers-lieu spirituel ouvert aux évolutions de la vie étudiante et des différents pôles d’activité.

Le Centre Teilhard de Chardin offrira sur 1600 m2 :

  • Une vaste surface d’accueil modulable de 400 m2 offrant une diversité d’usages : accueil, cafétéria, conférences, expositions.
  • Des espaces de travail et de réunion modulables.
  • Des logements destinés à l’équipe animatrice et à une douzaine d’étudiants désireux d’approfondir le lien entre leur foi et leurs études scientifiques dans le cadre d’un Studium.

Ces espaces s’articuleront autour de la chapelle qui pourra accueillir de 200 à 300 personnes. En forme de cône elliptique, elle sera visible par transparence depuis l’extérieur du bâtiment. Sa construction en bois et chaux-chanvre, enduite de terre crue, lui confèrera de très bonnes propriétés thermiques et phoniques.

La façade en bois brûlé (technique traditionnelle japonaise) et les façades vitrées jouant avec la transparence donneront au Centre un caractère original et reconnaissable.

Le bâtiment s’appuiera sur des technologies innovantes dans un souci d’harmonie entre ville et nature, de respect de l’environnement et de la Création, en cohérence avec la vision du père Teilhard de Chardin, jésuite, scientifique et théologien.

Pour le respect de l’environnement, le projet est traité en démarche HQE et des matériaux durables ou à forte inertie thermique sont privilégiés : bois, verre et terre crue.

Télécharger le communiqué de presse

Crédit photo : Yannick Bochat