Les faits Interrompu avec le confinement et la fermeture des frontières, l’envoi de volontaires internationaux reprend peu à peu ses marques. Certains organismes catholiques ont cependant fait le choix de ne pas envoyer de volontaires à l’étranger avant l’année prochaine.

On n’aide personne en étant inconscients des risques. » Directeur pour la France d’Inigo, le service jésuite d’envoi de volontaires à l’international, le père Tuan N’Guyen se veut très ferme. « On ne plaisante pas avec la vie des gens. » Contrairement aux années passées, pour cause de Covid-19, aucun volontaire ne partira avec Inigo cet été ou à la rentrée. Les premiers envois ne sont pas attendus avant la fin de l’année au mieux, au début de l’année prochaine plus vraisemblablement. « Nous avons choisi […]